VASCULARISATION VEINEUSE CRANIENNE

Organisation générale

I- généralités.

On divise l'organisation du retour veineux de la tête et du cou en 3 couches.
- La couche profonde : elle est à la fois neurale, méningée et squelettique. On va y trouver les veines de l'encéphale et de la ME, les veines méningées, les sinus de la dure-mère et les plexus veineux vertébraux internes. Les veines squelettiques, les veines diploïques du crâne et des vertèbres et le plexus veineux extra-rachidiens.
- La couche moyenne : les veines de cette couche sont dites actives car on les trouve dans les parois musculaires, dans les cavités et dans les viscères. On y retrouve les veines jugulaires interne et postérieures. On trouve la terminaison des veines sub clavières, les veines brachio-céphaliques ainsi que de gd plexus veineux dont certains annexés aux muscles mandicateurs et d'autres annexés aux muscles sous-occipitaux. On trouve des plexus dans les cavités orale, nasale et pharyngienne et d'autres qui vont être enchevêtré aux glandes (parotides, tyroïdes).
- Couche superficielle : situé dans l'enveloppe sous-cutanée avec les veines jugulaires antérieure et externe.

II- caractères propres au fonctionnement des veines.

A- Efficacité du retour veineux vers la veine cave sup
La première raison c'est la force de gravité
La force d'aspiration de la pompe thoracique
La pompe cardiaque.
La veine jugulaire int est directement connectée au système cave sup et est soumise à l'aspiration de l'atrium droit. Le mouvement des parois artérielle qui vient mobiliser le flux veineux. Et les mouvements de contraction de la face et du cou.
Au niveau encéphalique, les veines sont des conduits dilatable à parois mince, peu élastiques et peu contractiles. On distingue les plexus, qui sont des anastomoses développées entre les branches d'un même tronc ou entre les rameaux issus de veines différentes. On distingue des sinus : les sinus veineux sont des cavités intra-durales adhérentes au squelette osseux sur lequel elles creusent des sillons à parois rigides, non-déformable non-extensible de forme triangulaire +/- cloisonné.
Il y a des lacs veineux qui sont des réservoirs intra-osseux, creusés dans le squelette cranio-vertébral. Ce sont des vases d'expansions relié aux veines méningées et diploïques. Les sinus et les lacs ont un calibre immuable tandis que les veines peuvent se colaber ou se dilater.
Autrement dis les structures aux voisinages des veines jouent un rôle dans le maintien de la béance.
B- Balance et équilibre entre les axes veineux.
1) Balance et équilibre du drainage intra-crânien.
Les veines du cerveau se drainent dans les sinus de la dure-mère, qui aboutissent à 3 confluents de la base du crâne.
- L confluent impair et médian postérieur (au niveau du pressoir d'érofil)
- 2 confluents paires : les sinus caverneux, contenant le plexus caverneux, de chaque coté de la selle turcique formés par les replis de la tente du cervelet et sert à l'équilibre intra-crânien.
2) Balance et équilibre entre les veines jugulaires internes et externe.
La veine jugulaire interne draine presque 95% du sang veineux intra-crânien. La veine jugulaire ext draine le 5 autres % or cette dernière ne rentre pas dans le crâne. (Ils passent dans les 3 foramens du sphénoïde par les veines de nühn pour rejoindre les plexus ptérygoïdien)
C- Existence de plexus et de réservoirs veineux.
La tendance des veines à former des plexus est très marquée aux extrémités des éléments axiaux, comme la jonction crânio-cervicale ou lombo-sacrée.
Ces plexus forment des réservoirs, sont placés en dérivations, sont accessibles par de nombreuses voies et régularisent le débit veineux. Cette capacité volumétrique est plus importante que celle des artères. (Action de drainage et de pompage est très importante)
Anatomie descriptive.
I- La veine jugulaire interne.
La VJI reçoit le sang veineux de la cavité crânienne de la cavité orbitaire d'une partie de la face, et de la plus grande partie de la région ant cou.
A- Les sinus branches d'origine.
Les branches d'origine de la VJI sont les sinus de la dure-mère. Prismatiques et triangulaire. Soit est placé sur la paroi crânienne (donc gouttière) ou soit dans les prolongements latéraux du feuillet interne de la dure-mère.
Il y a 21 sinus dont 5 impairs et médians les autres sont paires et latérales.
Les propriétés :
- Ni élastique
- Ni contractile
- Mais inextensible
- Avalvulaire
Pour simplifier on les divise en 2 groupes :
- Postéro- supérieur : dont le plexus principal est le torcular.
- Antéro- inférieurs : dont le plexus principal sont les sinus caverneux.
1) Groupe postéro supérieur :
Leur point commun c'est de se réunir sur le torcular.
a) Le sinus sagittal supérieur
Médian, commence immédiatement au-dessus de la crête frontale et s'étend jusqu'aux confluent de sinus (ou torcular) qui cours le long de la suture sagittale. Il reçoit le veine du foramen sécum, de la veine cérébrale sup, reçoit une anastomose du sinus caverneux, du sinus sigmoïde, les veines méningées moy, des veines diploïques et la veine émissaire du foramen pariétal.
b) Le sinus sagittal inf
Occupe la moitié post du bd inf du bd libre de la faux. Il reçoit les veine de la faux du cerveau pour se terminer dans l'extrémité ant du sinus droit.
c) Le sinus droit :
S'étend sur toute la longueur de la base de la faux du cerveau. (La base de la faux du cerveau répond à la partie moy de la tente du cervelet) il reçoit le sinus longitudinal inf, une veine du cervelet : la cérébelleuse sup, les grandes veines cérébrales profondes.
d) L'ampoule de Gallien :
Naît de la fusion des 2 veines cérébrales internes et DDS vient se jeter les veines basilaire, occipitale… Cette ampoule se jette dans le sinus droit.
e) Sinus marginalis
C'est un entrelaci de sinus qui provient du foramen jugulaire qui remonte en contournant le foramen magnum, pénètre dans la faux du cervelet et arrive au torcular. Et repart par les sinus latéraux.
f) Le sinus latéraux
Ils vont du torcular au foramen jugulaire dans lequel il se continuent par les veines jugulaires internes. Le droit est plus développé que la gauche. Les sinus lat sont divisés en 2 parties.
- Une qui va du torcular au bd sup du rocher = sinus transverse (contenu dans la grande circonférence de la tente du cervelet, dans la gouttière occipitale).
- Le sinus sigmoïde : qui se divise deux segments. Un segment mastoïdien (qui répond à la gouttière mastoïdienne et croise perpendiculairement la suture pariéto-mastoïdienne) et un segment jugulaire (à cet endroit il y a changement de direction pour contourner l'Apo jugulaire de l'occiput AVT le foramen jugulaire). Il reçoit les …Veines cérébrales et cérébelleuses postérieure ainsi que la veine émissaire mastoïdienne, les veines de l'aqueduc du vestibule. Le sinus pétreux sup vient se jeter dans le segment mastoïdien. Le sinus pétreux inf ne se jette pas dans le sinus lat à et termine sa course dans le golf de la jugulaire.
g) Le confluent des sinus :
la plus par du tps, le sinus longitudinal sup se jette dans le sinus lat droit et le sinus droit et marginalis se jettent dans le sinus latéral gauche
2) Groupe antéro-inférieur
Le sinus caverneux constitue le confluent ant.
a) Sinus caverneux :
Anatomie :
Ce sont de volumineux valises suspendus de part et d'autre du corps du sphénoïde. Les parois sont formées par les replis durmérien de la tente du cervelet.elles proviennent de l'entrelacement des fibres de la tente du cervelet lorsque la grande circonférence croise la petite pour s'insérer sur les Apo clinoïdes postérieures. Le toit du sinus caverneux est la tente du cervelet qui se prolonge au-dessus de la selle turcique et donne la tente de l'hypophyse. La paroi int du sinus caverneux est un dédoublement durmérien et correspond à la paroi ext de la selle turcique.
Contenu de la loge :
La carotide int pénètre dans le sinus à l'angle postéro ext de son plancher. La limite postérieure et externe = rocher. À l'intérieur se trouve la carotide qui est entourée par le plexus veineux et le plexus sympathique péri carotidien. Un petit ligt vient tenir la carotide, divisant la loge caverneuse en 2 parties= ligt de torcular. Le nerf abducens chemine dans le compartiment interne avec la carotide interne.
Au niveau des parois :
En HT le toit du sinus qui correspond à la face inf de la région inter pédonculaire.
En DDS : la selle turcique avec l'hypophyse et la face la avec le corps sphénoïde.
En BAS : on a les racines de la gde aile.
En DHS : on a la paroi ext empiétant jusqu'au sommet du rocher. Dans cette paroi ext chemine le 3, 4 et le 5.1à la sortie de ce sinus, le 3 s'est divisé dans ses 2 branches terminales et le 5.1 est aussi divisé dans ses 3 branches terminales (nerf ophtalmique de Willis, nerf frontal, lacrymal et nasal)
En DHS du sinus, on a en rapport le lobe temporo-sphénoïdal ainsi que le 5.2 (nerf maxillaire).
Au-dessus de la loge caverneuse repose le ganglion trijiminal.
La partie antérieure : débouche sur la fente sphénoïdale.
b) Les branches afférentes
Il reçoit un tas de veines :
- Ophtalmique sup et inf qui vont sortir de l'orbite par la fissure orbitaire draine l'orbite
- La veine centrale de la rétine, arrive par le foramen optique entre les 2 racines de la petite aile.
- Le sinus pariétal de bréchet : sinus veineux qui cours le long du bord postérieur de la petite aile. Il reçoit les veines diploïques, méningées et cérébrale.
- Sinus inter caverneux : la dure-mère qui tapisse la fosse hypophysaire contient un réseau veineux reliant les deux sinus caverneux.
- Le plexus basilaire : au-dessus du clivus de l'occiput et de la lame quadrilatère du sphénoïde se jette dans le plexus caverneux.
c) Les branches efférentes.
Ça part par 3 sinus pétreux :
- Sinus pétreux supérieur : naît de l'extrémité postérieure du sinus caverneux, longe le bord supérieur du rocher et se termine à la jonction du sinus transverse et du segment mastoïdien du sinus sigmoïde des sinus latéraux.
- Le sinus pétreux inférieur : naît de l'extrémité inf, cours le long de l'Apo basilaire sur la suture pétro basilaire. Il sort du crâne par la partie antérieure du foramen jugulaire. À cet endroit-là, le sinus retrouve la physiologie d'une veine puis se jette dans la veine jugulaire int. - Sinus pétro occipital : il est extra-crânien, sort par le foramen déchirer (en AVT du sommet du rocher)
3) Circulation veineuse :
- Veine ophtalmique : sinus caverneux inf et rejoint la veine jugulaire int.
- Sinus sphéno pariétal de bréchet : sinus caverneux, sinus pétreux sup, sinus lat et fini par rejoindre la veine jugulaire interne.
- La veine fronto-ethmoïdale : sinus longitudinal supérieur, sinus lat droit, veine jugulaire interne droit.
- Veine de Gallien : sinus longitudinal inférieur qui se vide dans sinus droit va se jeter dans le sinus lat gauche et se termine veine jugulaire gauche.
- Sinus marginalis : a 2 options soit la veine jugulaire interne directement soit sinus latéral gauche puis veine jugulaire gauche.
B) tronc de la veine jugulaire interne
1) Origine trajet, terminaison
Cette VJI, commence au sortir du foramen jugulaire interne, descend en bas en AVT et en DHS dans le paquet jugulo-carotidien avec la carotide interne et le X, formé par l'aponévrose cervicale moyenne (ou lame prétrachéale) et se termine dans le confluent veineux de PIROGOFF (ou angle veineux).
Le confluent de PIROGOFF est formé par la réunion des veines jugulaires int et de la sub clavière et se continue par le tronc brachio-céphalique ; à droite, il est très court puisqu'il se jette directement dans la veine cave sup. dans ce confluent se jette aussi la VJE, VJE, VJP, la veine vertébrale et la grande veine lymphatique. À gauche le canal thoracique.
La VJE, recueille le sang de la plus grande partie des parois crâniennes, des régions profondes de la face et des parties superficielles des régions postérieures et latérales du cou.
La VJA, draine une partie du sang des régions antérieures du cou.
La VJP draine le sang des muscles de la nuque.
La veine vertébrale draine le plexus veine sub-occipital (réunion des sinus vertébraux int) et les sinus de la dure-mère qui sortent du foramen magnum. Et les veines des muscles de la nuque.
2) Collatérales.
3 collatérales qui se réunissent au niveau de l'os hyoïde.
- La veine faciale. Au niveau de l'angle int de l'œil, descend jusqu'au sillon naseau génien. Elle longe le bd ant du masséter (plexus veineux à cet endroit), puis se dirige vers l'os hyoïde pour former le tronc tyro-linguo-facial.
- Les veines linguales proviennent de la langue et suivent le XII pour se jeter dans le tronc tyro-linguo-facial.
- La veine thyroïdienne qui va de la tyroïde au tronc.
II – la veine jugulaire externe.
La VJE est volumineuse, draine le sang de la plus grande partie des parois crâniennes, des régions profondes de la face et des parties superficielles des régions postérieures et latérales du cou.
A- branches d'origine
Il y a deux branches d'origine. La VJE naît dans l'épaisseur de la parotide par la réunion des veines temporale superficielle et maxillaire.
1) La veine temporale superficielle
Cette veine va drainer le sang du cuir chevelu, descend derrière l'ATM et en AVT du tragus.
2) La veine maxillaire (plexus ptérygoïdien)
Globalement ce plexus se trouve derrière la tubérosité du maxillaire sous la gouttière du nerf sous-orbitaire (5.2) ces plexus sont anastomosés à la veine faciale. Et la veine rétro mandibulaire vient unir la veine faciale à la veine jugulaire externe. Cette veine est un point de balance qui permet de réguler les pressions entre la VJI et la VJE.
B- Tronc de la VJE.
Il y a 3 portions
- Parotidiennes, passant par la parotide puis gagne et puis par la région du SCM
- - Région du SCOM : recouverte par le platisma et continu à descendre
- Région de la fosse supra claviculaire : qui gagne le confluent veineux de PIROGOFF

III - les autres veines.

La veine vertébrale draine les plexus vertébraux interne, externe et la veine sub-occipital. Elle suit le même trajet que l'artère pour se terminer dans le confluent

Créé par Guillaume Leclercq & Thibault Jouandet - Copyright © 2011